Nouvelles

Polyphenol_olive-036116

Des polyphénols d’olive pourraient être responsables des effets anticancer de l’huile d’olive.

Les polyphénols végétaux sont des composés de différentes familles de molécules dont on entend parler régulièrement.

Il existe plus de 10 000 polyphénols végétaux et nous en consommons régulièrement dans nos fruits et légumes. Parmi les plus connu il y a les flavonoïdes du soya (recommandés pour aider à réduire les symptômes de la ménopause), le resvératrol du vin rouge, les acides phénoliques (comme ceux du café), les anthocyanines des fruits rouges, les catéchines du thé vert, la curcumine du curcuma, et la quercétine des ognons et du chocolat. Ces polyphénols ont tous des bénéfices santé spécifiques.

Voilà maintenant qu’une étude récente, publiée dans une revue scientifique spécialisée dans le domaine du cancer (Molecular & Cellular Oncology, janvier 2015 : (-)-Oleocanthal rapidly and selectively induces cancer cell death via lysosomal membrane permeabilization (LMP)), a identifié des effets anticancer d’un polyphénol d’olive. Les effets observés sur des cellules en culture sont spécifiques aux cellules cancéreuses. Le polyphénol d’olive étudié, l’oleocanthal, est capable d’induire la mort des cellules cancéreuses en déstabilisant les membranes du système de traitement des déchets des cellules (les lysosomes). Il s’agit d’un mécanisme d’action rapide (moins de 30 minutes). Ce nouveau mécanisme d’action permet de souligner l’importance des bénéfices santé des polyphénols d’olive, mais il s’agit aussi d’une nouvelle piste afin de découvrir de nouvelles approches de traitement.

Voir l’article scientifique : www.tandfonline.com

Plus de nouvelles