Un article du blogue présente déjà les formes les plus courantes d’arthrite : Douleurs aux articulations – quelques explications. Cette fois-ci, nous nous concentrerons sur l’arthrose afin de donner quelques conseils pouvant vous être utiles. Simplement, l’arthrose est un manque de cartilage entre deux os d’une articulation. Généralement, l’usure plus rapide des cartilages peut être causée par une ancienne blessure, la pratique d’un sport de façon intense, un surpoids ou encore des problèmes d’inflammation ou un système immunitaire déficient. Ainsi, tout ce qui est pro-inflammatoire peut accélérer le développement de l’arthrose et augmenter les douleurs.

Actuellement, l’arthrose ne se guérit pas, bien que certaines applications des cellules souches permettent de réparer des cartilages qui auraient dû normalement être remplacés par la chirurgie. Ce type d’interventions, disponibles dans des cliniques spécialisées aux États-Unis, devraient être de plus en plus permises, mais très dispendieuses. L’évolution de la maladie peut être plus ou moins rapide selon plusieurs facteurs. L’arthrose peut toucher toutes les articulations, mais généralement ce sont les articulations des doigts, du gros orteil, des genoux, des hanches, du bas du dos et du cou qui sont affectées.

L’alimentation et l’activité physique sont les premières actions bénéfiques à considérer. Pour l’alimentation, il s’agit de favoriser les aliments dit ‘’anti-inflammatoires’’ tout en réduisant les aliments dit ‘’pro-inflammatoires’’.

Les aliments ‘’anti-inflammatoires’’ :

  • Une grande consommation de fruits et légumes
  • Des produits de grains entiers
  • Protéines végétales : tofu et légumineuses
  • Les poissons riches en gras et suppléments d’oméga-3
  • Les probiotiques
  • Les noix
  • L’huile d’olive
  • Aliments riches en polyphénols : chocolat noir, thé et café, petits fruits.

Les aliments ‘’pro-inflammatoires’’ :

  • Sucre raffiné et aliments riches en sucre
  • Aliments transformés et ‘’fastfood’’
  • La viande rouge
  • Le gras animal
  • Aliments pouvant être allergènes (pour certaines personnes) : produits laitiers, soya, le gluten, les arachides, les œufs.

Bien dormir et l’activité physique sont aussi très importants. Durant le sommeil, nous réparons et généralement cela réduit les processus inflammatoires. Pour l’activité physique, elle aide à réduire l’inflammation, elle réduit la douleur, améliore la mobilité et le tonus musculaire et elle n’aggrave pas l’arthrose; au contraire, elle pourrait ralentir la progression. Pensez aux exercices de renforcement musculaire, d’étirement et d’endurance. C’est une très bonne idée d’en parler à un kinésiologue.

Attention aussi au poids corporel. En plus de mettre plus de pression sur vos articulations, le surpoids augmente la production d’inflammation, ce qui accélère le développement de l’arthrose et de la douleur.

Pour ce qui est de VitoliMD Articulations, c’est à la fois un anti-douleur et un anti-inflammatoire. Il peut aider à ralentir ou arrêter la progression de l’arthrose. Voici les allégations santé permises par Santé Canada pour VitoliMD Articulations :

  • Utilisé en phytothérapie pour aider à soulager la douleur articulaire associée à l’arthrose.
  • Fournit des antioxydants.

Laissez-nous savoir si vous avez des questions, c’est toujours un plaisir de vous aider.

 

 

Références

  • Basu et al, 2018. Dietary fruits and arthritis. Food Funct. 2018 Jan 24;9(1):70-77.
  • Pak et al, 2018. Cartilage Regeneration in Humans with Adipose Tissue-Derived Stem Cells and Adipose Stromal Vascular Fraction Cells: Updated Status. Int J Mol Sci. 2018 Jul 23;19(7).
  • Castrogiovanni et al, 2016. Nutraceutical Supplements in the Management and Prevention of Osteoarthritis. Int J Mol Sci. 2016 Dec 6;17(12). Review.
  • Chin et Pang, 2017. Therapeutic Effects of Olive and Its Derivatives on Osteoarthritis: From Bench to Bedside. 2017 Sep 26;9(10).