Il y a un parallèle intéressant à faire entre les processus inflammatoires et le stress. Les deux sont essentiels à la vie. Ils nous permettent de réagir contre une situation menaçante. Ainsi, notre corps va produire de l’inflammation lorsqu’il détecte la présence de micro-organismes étrangers ou encore, lorsque des tissus sont endommagés.

L’inflammation sert alors à contrer la propagation des microbes, faciliter le combat, détruire les cellules endommagées et réparer la zone de guerre. Les messagers du système immunitaire vont détecter une menace, provoquer une augmentation de l’afflux sanguin et de la perméabilité des petits vaisseaux afin de laisser passer les guerriers (ce qui fait que la zone va rougir et enfler). Ce passage de guerriers peut irriter les nerfs environnants et causer de la douleur. Lorsque la guerre est terminée, le processus va faciliter le remplacement des cellules endommagées (comme pour la peau) ou combler l’espace laissé vaquant si ces cellules ne peuvent pas se diviser (pour les cicatrices et pour certains organes).

Tout comme pour le stress, les processus inflammatoires deviennent néfastes lorsque leur action est permanente; ce que l’on appel l’inflammation chronique. Il est à noter que nous avons parlé du stress récemment dans un autre article (http://vitoli.ca/le-stress-lanxiete-et-le-vieillissement/).

À la différence du stress chronique qui peut causer, entre autres, de la dépression, de l’hypertension, des problèmes de mémoire et des troubles du sommeil, l’inflammation chronique est reliée aux maladies cardiovasculaires, aux maladies auto-immunes, au cancer, à l’asthme, à l’obésité et même à l’Alzheimer. L’inflammation chronique peut résulter de plusieurs facteurs, mais une chose est sûre, les habitudes de vie l’influence grandement.

Parce que tout ne fonctionne pas toujours comme prévu

Quand le corps humain fonctionne bien, il n’a pas besoin des processus inflammatoires. C’est lorsqu’il y a une infection ou une blessure, ou encore, une intoxication ou un désordre métabolique, que le système immunitaire essaie d’améliorer la situation en provoquant une inflammation. Ainsi, les fumeurs ont un niveau d’inflammation systémique plus élevé que la normal (intoxication). De la même façon, lorsque des articulations sont endommagées, il est possible que le système immunitaire considère qu’il s’agit d’une blessure à réparer et cause de l’inflammation. Il arrive aussi que le système immunitaire décide que des tissus du corps humain sont potentiellement dangereux et les attaque; c’est ce que l’on appelle les maladies auto-immunes (on attaque notre propre corps).

Certaines conditions de santé et/ou habitudes de vie sont particulièrement reliées à l’inflammation chronique. L’alimentation en est une importante pour laquelle nous avons déjà abordé les composantes de la diète anti-inflammatoire dans l’article sur l’arthrose (L’arthrose, quelques conseils).  En vieillissant, les causes et les conséquences de l’inflammation se multiplient. Dans un prochain article, nous aborderons plus précisément les facettes de santé affectées par les processus inflammatoires.

Sachez que si vous avez des problèmes d’articulations, ou d’autres douleurs occasionnées par des problèmes d’inflammation momentanés ou chroniques, il existe un anti-inflammatoire naturel qui ne cause que très rarement des effets secondaires. VitoliMD Articulations est basé sur une méta-analyse (étude considérant plusieurs études cliniques) considérant 12 études cliniques de qualité. Il contient l’extrait le plus concentré de cet anti-inflammatoire naturel, une double standardisation, aux doses requises pour être efficace. Il est accompagné du Complexe ProvitolMD, un extrait de polyphénols d’olives exclusif facilitant l’effet anti-inflammatoire et antidouleur. Il s’agit d’une formule unique.

Parlez de VitoliMD Articulations à votre pharmacien, il saura vous conseiller.