bienveillir

VIVRE EN SANTÉ
PLUS LONGTEMPS

Bien vieillir

Le vieillissement dépend des facteurs externes comme les habitudes de vie, le tabagisme, le stress et l’alimentation. Il dépend aussi des facteurs internes comme l’âge de l’individu, sa génétique et la sénescence cellulaire. C’est l’ensemble de ces facteurs qui détermine la vitesse à laquelle nous vieillissons, mais aussi, la façon dont nous serons affectés par le vieillissement.
Voir la figure

Bien vieillir

L’approche “vivre en santé, plus longtemps” Idunn repose sur cinq recommandations visant à assurer un vieillissement en santé. Ces recommandations sont basées à la fois sur les connaissances scientifiques de pointe et sur les observations réalisées à partir de cinq grandes régions du globe connues pour la longévité significativement plus élevée de leur population.

Utilisation des produits de la gamme VITOLI

C’est la somme des actions positives que vous entreprendrez afin de bien vieillir qui sera garante des meilleurs résultats. Les suppléments alimentaires, communément appelé « produits de santé naturels », en font partie. Il existe un grand nombre de produits ayant pour but de prévenir certains problèmes de santé ou de conserver certaines capacités physiques spécifiques.

La gamme Vitoli vous est offerte par Les Laboratoire Idunn Technologies; une entreprise spécialisée en santé du vieillissement. Les formulations de la gamme Vitoli sont orientées sur l’efficacité : les meilleurs extraits de plantes, complétés de vitamines et de minéraux essentiels à un vieillissement en santé. Commencez par prendre Vitoli Bien Vieillir et complétez votre sélection par les facettes de santé qui vous sont les plus importantes. N’hésitez pas à en parler à votre médecin et votre pharmacien; ils s’auront vous aider.

Les formulations de la gamme Vitoli ont permis d’obtenir jusqu’à 5 allégations santé par produit : consultez attentivement les étiquettes et suivez le mode d’emploi de chaque produit.

Une saine alimentation, équilibrée, riche en fruits et légumes.

Il est bien connu qu’une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, permet de réduire l’incidence du cancer et de multiples maladies reliées ou non au vieillissement.

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner concernant la consommation de fruit et légume est d’en acheter et de varier vos achats. Le fait de toujours en avoir sous la main en favorise la consommation et l’utilisation comme collation. Profitez-en pour ajouter de la couleur à vos plats cuisinés en vous donnant un objectif simple, par exemple, de trois couleurs différentes par repas. Essayez de maintenir un ratio de deux fois plus de légumes que de viande dans votre assiette.

Recommandations et trucs faciles

Voici 10 conseils et truc faciles tirés des 25 recommandations du livre ‘’Vivre jeune plus longtemps’’. Nous vous suggérons d’en sélectionner un par mois que vous mettrez en application.

  1. Essayez de ne consommer que des produits de grains entiers. Vous devez viser de 3 à 4 portions par jour : riz brun, riz sauvage, pâtes alimentaires et pain.
  2. Diminuez votre consommation de viande rouge et limitez les charcuteries.
  3. Augmentez votre consommation de poisson; essayez différentes variétés.
  4. Préparez-vous des légumes en crudité à l’avance (ex : céleri et carotte); lorsque vous chercherez à combler une fringale, vous serez prêt.
  5. Laissez des noix sur votre comptoir de cuisine et votre bureau de travail.
  6. Mangez lentement; il faut environ 20 minutes au corps humain pour dire qu’il n’a plus faim. Disciplinez-vous à manger juste assez.
  7. Mettez au menu des aliments rassasiants : fruits et légumes (5 portions par jour), noix, lait, yogourt, grains entiers, légumineuses, poisson.
  8. Diminuez les aliments affameurs : sucre, boissons sucrées, féculents raffinés, malbouffe, biscuits, etc.
  9. Utilisez l’huile d’olive de préférence, ou l’huile de canola.
  10. Consommez l’alcool modérément : pas plus de 3 consommations par jour (femme 2), pas plus de 15 par semaine (femme 10); une consommation = 1 bière, 1 verre de vin ou 1,5 oz de spiritueux.

Consultez une nutritionniste pour connaître des recommandations applicables spécifiquement à vous et votre famille.

Dans ce contexte, nous vous recommandons chaleureusement le livre de la nutritionniste renommée, madame Hélène Baribeau. Dans son récent livre paru en janvier 2013 (Bien mangé pour être au top!), madame Baribeau présente comment adopter une alimentation anti-âge qui contribuera directement à vous garder au sommet de votre forme. Le livre traite de 11 aspects sur lesquels la nutrition a un impact majeur: notre niveau d’énergie, nos facultés cérébrales, la digestion, la masse musculaire et osseuse, le poids et le tour de taille, les articulations, les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer et la longévité en bonne santé.

Une activité physique modérée faisant partie de la vie quotidienne.

Selon le Dr Anne Fabiny, gériatre et professeur de médecine assistant à Harvard Medical School, il existe un remède similaire à la fontaine de jouvence: c’est l’exercice. Tel que décrit dans l’ouvrage récent de la célèbre Université Harvard (Vivre mieux et plus longtemps, Harvard Health Publications, 2010):

  • L’exercice réduit votre risque d’être touché par une myriade de maladies, permet de conserver des os solides et sains et contribue à maintenir votre vitalité et votre  indépendance au fur et à mesure de l’avancée en âge. En savoir plus

L’exercice physique favorise une bonne santé en agissant sur les points suivants :

  • Baisse de la tension artérielle
  • Amélioration de l’efficacité du coeur
  • Baisse du mauvais cholestérol (LDL) et des triglycérides, hausse du bon cholestérol (HDL )
  • Atténuation de la prédisposition à former des caillots sanguins
  • Augmentation du volume et de la force musculaires
  • Amélioration de la gestion du glucose et réduction du risque de diabète
  • Diminution de la graisse corporelle et de la probabilité de prise de poids
  • Amélioration de l’humeur en atténuant l’anxiété et en luttant contre la dépression
  • Diminution des risques de démence et de déclin cognitif (et facteur contribuant à retarder l’apparition de ces troubles chez les plus de 65 ans)
  • Atténuation des troubles du sommeil
  • Prévention du cancer du colon et potentiellement des cancers du sein et de la prostate
  • Limitation du risque de calculs biliaires
  • Maintien et amélioration de la densité osseuse; réduction du risque d’ostéoporose.

(Harvard Health Publications, 2010; Taylor, 2013. Physical activity is medicine for older adults.)

  • Rester actif améliore l’humeur et les fonctions mentales. En renforçant vos muscles et en éliminant votre surpoids, vous soulagez vos articulations douloureuses.
  • Certaines personnes découvrent que la pratique d’un exercice régulier leur permet de diminuer leur prise de médicaments, comme les traitements pour l’hypertension ou le diabète, allégeant ainsi leurs dépenses de santé et atténuant les effets indésirables.

Une étude portant sur l’exercice modéré a constaté des bénéfices encore plus importants sur la longévité : de 3 à 5,7 années de vie supplémentaires en fonction de la fréquence de l’activité (Américains de 65 ans et plus; Vivre mieux et plus longtemps, Harvard Health Pyublications, 2010 ).

Les effets bénéfiques de l’activité physique sur la longévité et le vieillissement proviendraient en grande partie d’une stimulation de nos défenses naturelles contre l’oxydation. L’activité physique répétée permet de maintenir ces défenses antioxydantes à un niveau plus élevé en permanence. Une revue de littérature récente de plus de 50 pages fait le point sur l’importance de cette approche en santé humaine (Ristow and Schmeisser, 2014. Mitohormesis – promothing health and lifespan by increased levels of reactive oxygen species)Voir la figure

L’activité physique stimule nos défenses contre l’oxydation

Figure Activité physiqueFigure Activité physique

Il est recommandé de pratiquer une activité physique aérobique d’une intensité modérée pour au moins 2,5 heures (150 minutes) par semaine ou, au moins, 1,15 heure (75 minutes) d’une activité à intensité élevée, ou un mixte des deux.

  • Pendant une activité d’une intensité modérée vous pouvez parler, mais vous ne pouvez pas chanter ; pendant une activité d’une forte intensité, vous ne pouvez pas prononcer quelques mots sans avoir besoin de reprendre votre respiration.
  • Les activités d’intensité modérée comprennent passer la tondeuse, la marche rapide, le tapis roulant, le patin et le vélo.
  • Les activités d’intensité élevée comprennent la course à pied, le basketball, la natation, le soccer et le ski de fond.

La réduction du stress

Le stress est à la fois un poison de l’existence et une puissante source de motivation. Il s’agit probablement d’un des aspects de notre vie le plus négligé et qui peut être une source de problèmes très importants :

  • environ 80% des consultations médicales seraient liées au stress d’une façon directe ou indirecte (Dr Herbert Benson, du Mind/Body Medical Institute de l’université Harvard),
  • le stress pourrait même être responsable de 60 à 80% des accidents de travail (American institut of stress).

Il faut savoir que c’est le stress chronique, le stress présent sur de longues périodes de temps, qui occasionne un grand nombre d’impacts négatifs sur la santé.En savoir plus

le stress et le veillissement

Voici quelques recommandations simples qui peuvent vous aider à vous mettre sur la bonne piste pour réduire la présence du mauvais stress. N’hésitez pas à en parler à votre médecin; il saura quoi faire pour vous aider.

  • Soyez positif: voyez la vie du bon côté, cultivez la pensée positive, cherchez les occasions d’avoir du plaisir et de profiter de la vie.
  • Donnez-vous des objectifs de vie atteignables et discutez-en avec votre entourage.
  • Évaluez vos journées positivement et tirez-en un enseignement.
  • Faites des pauses, donnez-vous le temps de réfléchir.
  • Savourez les moments passés en famille et entre amis; évitez de vous dire que vous le ferez prochainement.
  • Créez des situations vous permettant de relaxer avec vos proches: la meilleure façon d’y arriver est de commencer par réserver du temps.
  • Évaluez vos situations et facteurs de stress : apprenez à vous connaître et à lâcher prise.
  • Donnez-vous des façon simples de réduire vos situations d’angoisse; parlez-en avec vos proches.
  • Utilisez le réseau « Vivre en santé. Plus longtemps » afin d’en discuter avec vos amis.

Favoriser un réseau familial / d’amis avec qui partager/échanger sur son approche vivre en santé, plus longtemps pour bien vieillir.

Une étude a démontré que les personnes de 65 ans et plus ayant une faible vie sociale ont 20% plus de chance de mourir de toutes causes confondues que les gens socialement actifs. La vie sociale améliore les capacités cognitives, les capacités physiques et notre perception positive de la vie. Une des démonstrations les plus convaincantes de l’importance de la vie sociale est qu’une femme avec un cancer du sein a quatre fois plus de chance de survie si elle a un grand cercle d’amis qu’une femme solitaire.

Afin de bénéficier pleinement des effets de la socialisation sur la longévité, il faut aider, se faire aider, se sentir supporter, être encouragé par notre groupe. Il faut une cohésion, une culture d’entraide et de ‘’bon voisinage’’. C’est pour cette raison que les relations familiales sont au premier plan des relations bénéfiques. La famille est souvent une source de vraies relations, avec ceux qui nous connaissent vraiment et qui nous ont vus grandir (Ditzen and Heinrichs, 2014. Psychobiology of social support -The social dimension of stress buffering).

  • Ouvrez-vous à avoir de vrais amis ; ceux avec qui ont répond vraiment à la question: Comment ça va?, ceux sur qui vous pouvez compter et qui peuvent aussi compter sur vous.
  • Réservez du temps de qualité pour votre vie sociale.
  • Discutez avec vos amis et votre famille de vos efforts pour bien vivre et vous sentir mieux.
  • Soyez actifs socialement; cela aidera aussi à votre effort pour l’activité physique.

Produit Vitoli Produits vitoli

Utilisation des produits de la gamme VITOLI

C’est la somme des actions positives que vous entreprendrez afin de bien vieillir qui sera garante des meilleurs résultats. Les suppléments alimentaires, communément appelé « produits de santé naturels », en font partie. Il existe un grand nombre de produits ayant pour but de prévenir certains problèmes de santé ou de conserver certaines capacités physiques spécifiques.

La gamme Vitoli vous est offerte par Les Laboratoire Idunn Technologies; une entreprise spécialisée en santé du vieillissement. Les formulations de la gamme Vitoli sont orientées sur l’efficacité : les meilleurs extraits de plantes, complétés de vitamines et de minéraux essentiels à un vieillissement en santé. Commencez par prendre Vitoli Bien Vieillir et complétez votre sélection par les facettes de santé qui vous sont les plus importantes. N’hésitez pas à en parler à votre médecin et votre pharmacien; ils s’auront vous aider.

Les formulations de la gamme Vitoli ont permis d’obtenir jusqu’à 5 allégations santé par produit : consultez attentivement les étiquettes et suivez le mode d’emploi de chaque produit.

Saine alimentation Saine alimentation

Une saine alimentation, équilibrée, riche en fruits et légumes.

Il est bien connu qu’une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, permet de réduire l’incidence du cancer et de multiples maladies reliées ou non au vieillissement.

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner concernant la consommation de fruit et légume est d’en acheter et de varier vos achats. Le fait de toujours en avoir sous la main en favorise la consommation et l’utilisation comme collation. Profitez-en pour ajouter de la couleur à vos plats cuisinés en vous donnant un objectif simple, par exemple, de trois couleurs différentes par repas. Essayez de maintenir un ratio de deux fois plus de légumes que de viande dans votre assiette.

Recommandations et trucs faciles

Voici 10 conseils et truc faciles tirés des 25 recommandations du livre ‘’Vivre jeune plus longtemps’’. Nous vous suggérons d’en sélectionner un par mois que vous mettrez en application.

  1. Essayez de ne consommer que des produits de grains entiers. Vous devez viser de 3 à 4 portions par jour : riz brun, riz sauvage, pâtes alimentaires et pain.
  2. Diminuez votre consommation de viande rouge et limitez les charcuteries.
  3. Augmentez votre consommation de poisson; essayez différentes variétés.
  4. Préparez-vous des légumes en crudité à l’avance (ex : céleri et carotte); lorsque vous chercherez à combler une fringale, vous serez prêt.
  5. Laissez des noix sur votre comptoir de cuisine et votre bureau de travail.
  6. Mangez lentement; il faut environ 20 minutes au corps humain pour dire qu’il n’a plus faim. Disciplinez-vous à manger juste assez.
  7. Mettez au menu des aliments rassasiants : fruits et légumes (5 portions par jour), noix, lait, yogourt, grains entiers, légumineuses, poisson.
  8. Diminuez les aliments affameurs : sucre, boissons sucrées, féculents raffinés, malbouffe, biscuits, etc.
  9. Utilisez l’huile d’olive de préférence, ou l’huile de canola.
  10. Consommez l’alcool modérément : pas plus de 3 consommations par jour (femme 2), pas plus de 15 par semaine (femme 10); une consommation = 1 bière, 1 verre de vin ou 1,5 oz de spiritueux.

Consultez une nutritionniste pour connaître des recommandations applicables spécifiquement à vous et votre famille.

Dans ce contexte, nous vous recommandons chaleureusement le livre de la nutritionniste renommée, madame Hélène Baribeau. Dans son récent livre paru en janvier 2013 (Bien mangé pour être au top!), madame Baribeau présente comment adopter une alimentation anti-âge qui contribuera directement à vous garder au sommet de votre forme. Le livre traite de 11 aspects sur lesquels la nutrition a un impact majeur: notre niveau d’énergie, nos facultés cérébrales, la digestion, la masse musculaire et osseuse, le poids et le tour de taille, les articulations, les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer et la longévité en bonne santé.

Activité physique Activité physique

Une activité physique modérée faisant partie de la vie quotidienne.

Selon le Dr Anne Fabiny, gériatre et professeur de médecine assistant à Harvard Medical School, il existe un remède similaire à la fontaine de jouvence: c’est l’exercice. Tel que décrit dans l’ouvrage récent de la célèbre Université Harvard (Vivre mieux et plus longtemps, Harvard Health Publications, 2010):

  • L’exercice réduit votre risque d’être touché par une myriade de maladies, permet de conserver des os solides et sains et contribue à maintenir votre vitalité et votre  indépendance au fur et à mesure de l’avancée en âge. En savoir plus

L’exercice physique favorise une bonne santé en agissant sur les points suivants :

  • Baisse de la tension artérielle
  • Amélioration de l’efficacité du coeur
  • Baisse du mauvais cholestérol (LDL) et des triglycérides, hausse du bon cholestérol (HDL )
  • Atténuation de la prédisposition à former des caillots sanguins
  • Augmentation du volume et de la force musculaires
  • Amélioration de la gestion du glucose et réduction du risque de diabète
  • Diminution de la graisse corporelle et de la probabilité de prise de poids
  • Amélioration de l’humeur en atténuant l’anxiété et en luttant contre la dépression
  • Diminution des risques de démence et de déclin cognitif (et facteur contribuant à retarder l’apparition de ces troubles chez les plus de 65 ans)
  • Atténuation des troubles du sommeil
  • Prévention du cancer du colon et potentiellement des cancers du sein et de la prostate
  • Limitation du risque de calculs biliaires
  • Maintien et amélioration de la densité osseuse; réduction du risque d’ostéoporose.

(Harvard Health Publications, 2010; Taylor, 2013. Physical activity is medicine for older adults.)

  • Rester actif améliore l’humeur et les fonctions mentales. En renforçant vos muscles et en éliminant votre surpoids, vous soulagez vos articulations douloureuses.
  • Certaines personnes découvrent que la pratique d’un exercice régulier leur permet de diminuer leur prise de médicaments, comme les traitements pour l’hypertension ou le diabète, allégeant ainsi leurs dépenses de santé et atténuant les effets indésirables.

Une étude portant sur l’exercice modéré a constaté des bénéfices encore plus importants sur la longévité : de 3 à 5,7 années de vie supplémentaires en fonction de la fréquence de l’activité (Américains de 65 ans et plus; Vivre mieux et plus longtemps, Harvard Health Pyublications, 2010 ).

Les effets bénéfiques de l’activité physique sur la longévité et le vieillissement proviendraient en grande partie d’une stimulation de nos défenses naturelles contre l’oxydation. L’activité physique répétée permet de maintenir ces défenses antioxydantes à un niveau plus élevé en permanence. Une revue de littérature récente de plus de 50 pages fait le point sur l’importance de cette approche en santé humaine (Ristow and Schmeisser, 2014. Mitohormesis – promothing health and lifespan by increased levels of reactive oxygen species)Voir la figure

L’activité physique stimule nos défenses contre l’oxydation

Figure Activité physiqueFigure Activité physique

Il est recommandé de pratiquer une activité physique aérobique d’une intensité modérée pour au moins 2,5 heures (150 minutes) par semaine ou, au moins, 1,15 heure (75 minutes) d’une activité à intensité élevée, ou un mixte des deux.

  • Pendant une activité d’une intensité modérée vous pouvez parler, mais vous ne pouvez pas chanter ; pendant une activité d’une forte intensité, vous ne pouvez pas prononcer quelques mots sans avoir besoin de reprendre votre respiration.
  • Les activités d’intensité modérée comprennent passer la tondeuse, la marche rapide, le tapis roulant, le patin et le vélo.
  • Les activités d’intensité élevée comprennent la course à pied, le basketball, la natation, le soccer et le ski de fond.

Réduction du stress La réduction du stress

La réduction du stress

Le stress est à la fois un poison de l’existence et une puissante source de motivation. Il s’agit probablement d’un des aspects de notre vie le plus négligé et qui peut être une source de problèmes très importants :

  • environ 80% des consultations médicales seraient liées au stress d’une façon directe ou indirecte (Dr Herbert Benson, du Mind/Body Medical Institute de l’université Harvard),
  • le stress pourrait même être responsable de 60 à 80% des accidents de travail (American institut of stress).

Il faut savoir que c’est le stress chronique, le stress présent sur de longues périodes de temps, qui occasionne un grand nombre d’impacts négatifs sur la santé.En savoir plus

le stress et le veillissement

Voici quelques recommandations simples qui peuvent vous aider à vous mettre sur la bonne piste pour réduire la présence du mauvais stress. N’hésitez pas à en parler à votre médecin; il saura quoi faire pour vous aider.

  • Soyez positif: voyez la vie du bon côté, cultivez la pensée positive, cherchez les occasions d’avoir du plaisir et de profiter de la vie.
  • Donnez-vous des objectifs de vie atteignables et discutez-en avec votre entourage.
  • Évaluez vos journées positivement et tirez-en un enseignement.
  • Faites des pauses, donnez-vous le temps de réfléchir.
  • Savourez les moments passés en famille et entre amis; évitez de vous dire que vous le ferez prochainement.
  • Créez des situations vous permettant de relaxer avec vos proches: la meilleure façon d’y arriver est de commencer par réserver du temps.
  • Évaluez vos situations et facteurs de stress : apprenez à vous connaître et à lâcher prise.
  • Donnez-vous des façon simples de réduire vos situations d’angoisse; parlez-en avec vos proches.
  • Utilisez le réseau « Vivre en santé. Plus longtemps » afin d’en discuter avec vos amis.

Vie social Vie sociale

Favoriser un réseau familial / d’amis avec qui partager/échanger sur son approche vivre en santé, plus longtemps pour bien vieillir.

Une étude a démontré que les personnes de 65 ans et plus ayant une faible vie sociale ont 20% plus de chance de mourir de toutes causes confondues que les gens socialement actifs. La vie sociale améliore les capacités cognitives, les capacités physiques et notre perception positive de la vie. Une des démonstrations les plus convaincantes de l’importance de la vie sociale est qu’une femme avec un cancer du sein a quatre fois plus de chance de survie si elle a un grand cercle d’amis qu’une femme solitaire.

Afin de bénéficier pleinement des effets de la socialisation sur la longévité, il faut aider, se faire aider, se sentir supporter, être encouragé par notre groupe. Il faut une cohésion, une culture d’entraide et de ‘’bon voisinage’’. C’est pour cette raison que les relations familiales sont au premier plan des relations bénéfiques. La famille est souvent une source de vraies relations, avec ceux qui nous connaissent vraiment et qui nous ont vus grandir (Ditzen and Heinrichs, 2014. Psychobiology of social support -The social dimension of stress buffering).

  • Ouvrez-vous à avoir de vrais amis ; ceux avec qui ont répond vraiment à la question: Comment ça va?, ceux sur qui vous pouvez compter et qui peuvent aussi compter sur vous.
  • Réservez du temps de qualité pour votre vie sociale.
  • Discutez avec vos amis et votre famille de vos efforts pour bien vivre et vous sentir mieux.
  • Soyez actifs socialement; cela aidera aussi à votre effort pour l’activité physique.